BATD, une structure exceptionnelle de formation et de promotion du tennis en Belgique - BATD, een uitzonderlijke structuur voor opleiding in en promotie van het tennis in België.

FR Website

Editorial

La France défendra son titre

   Les demi-finales de la vraie coupe Davis ont eu lieu le week-end dernier. L’équipe française a éliminé celle d’Espagne (privée de Nadal, blessé au genou à l’US Open) devant d’irréductibles supporters vêtus de noir pour accompagner les funérailles de l’épreuve, assassinée lors de la dernière assemblée générale de la Fédération internationale. Les troupes de Noah défendront leur titre contre la formation croate qui s’est tirée d’affaire sur le fil, devant son public à Zadar, face à la phalange américaine. Celle-ci, menée 2/0 après la première journée, redressa la situation grâce à la victoire de son double (Mike Bryan – Ryan Harrison), victorieux après cinq sets et cinq heures de lutte. Puis, dimanche, Sam Querrey créa la surprise en évinçant Marin Cilic ! Dans la rencontre décisive, Borna Coric fut mené deux manches à une (non sans avoir mené 5/3 dans la troisième) et faillit concéder un break qui eût été catastrophique à 15/40 dans le set décisif, avant de forcer le dénouement dans ce qui aura été une des dernières épopées propres à cette épreuve magique.

   Simultanément se jouaient les rencontres de barrage pour l’accès ou le maintien dans le groupe mondial. Il faut en retenir que l’Argentine a pu compter sur les services de Diego Schwartzman et de Diego Pella, que l’Autriche s’en remit à Dominik Thiem et le Canada à Raonic et Shapovalov pour livrer un ultime baroud d’honneur et prouver, par la même occasion, que certains grands joueurs apprécient encore de défendre les couleurs nationales. C’est là toute la différence avec Federer et Wawrinka, qui ont certes inscrit leur nom au palmarès, mais négligé de sauver la Suisse du naufrage, permettant à la faible formation suédoise de retrouver abusivement un rang digne de son histoire.

   Pendant une centaine d’années, de grands champions avaient eu l’élégance de batailler pour la conquête d’un saladier d’agent. Dorénavant, ils daigneront passer une semaine, chaque année, pour remplir leur tiroir-caisse, puisque les fédérations nationales – comme celle de Belgique – ont voté majoritairement pour alimenter la leur. L’AFT et la VTV devraient ainsi se partager, croit-on savoir, quelque dix-huit millions d’Euros. Il reste à espérer que ces deux ligues, notoirement désargentées, en feront meilleur usage que de l’image que leur valurent Kim Clijsters, Justine Henin et David Goffin.

Michel Nestor, le 17 septembre 2018

Haut de la page